Message du président

Antônio Lopes

Chers physiothérapeutes

La fin d'une nouvelle année approche, c'est le moment de faire le point et de se renouveler.

Pour l'Ordre des kinésithérapeutes, 2022 représente la première année du mandat depuis l'entrée en fonction des organes sociaux (14 décembre 2021) et a été marquée par une activité intense pour créer les conditions de fonctionnement de la structure organique et des services de l'Ordre.

Nous avons consolidé le processus d'inscription, avec le soutien fondamental du Comité technique d'admission, composé de physiothérapeutes ayant une expérience en matière d'évaluation et de développement de programmes.

L'Ordre, en tant qu'autorité compétente, a maintenu son engagement de mener à bien l'inscription de tous les professionnels exerçant la profession dans notre pays. Nous sommes heureux de voir l'année 2022 se terminer avec près de dix mille membres enregistrés.

Nous avons réalisé l'émission et l'envoi des cartes d'identification professionnelle des kinésithérapeutes, au format carte, et la création de vignettes d'identification. Au cours de cette première année de mandat, l'Ordre est également devenu responsable de la délivrance de la carte professionnelle européenne.

Nous avons créé le Bureau des études et de la planification, une structure stable, de nature consultative, dirigée par des kinésithérapeutes ayant un profil de recherche.

Nous disposons également d'un Bureau d'appui aux membres, qui élabore les conditions de création de partenariats et d'avantages, et qui a favorisé la création d'un Fonds de solidarité sociale, qui entrera en vigueur l'année prochaine, afin d'apporter un soutien aux kinésithérapeutes dont le besoin économique est avéré.

Tout au long de cette année, l'Ordre a travaillé à l'élaboration du règlement d'exercice, qui comprendra une mise à jour du profil professionnel du kinésithérapeute et, de même, à l'élaboration du code de déontologie et du règlement disciplinaire, préparés par le Conseil juridictionnel. Les contributions et l'implication de nombreux collègues ont été fondamentales pour ces instruments clés de la réglementation de l'exercice professionnel, qui seront opportunément mis en consultation publique après leur évaluation par le Conseil général.

Au niveau international, où l'Ordre s'assume également comme la voix de la profession, nous avons été acceptés comme membres de la World Physiotherapy et le Région Europe, avec effet au début de l'année 2023.

Nous sommes également impliqués dans le projet "Cadre européen commun de formation" pour les physiothérapeutes/physiothérapie, avec une présence dans trois groupes de travail de cette initiative promue par l'Ordre français, en vue de la création d'une structure curriculaire européenne commune, qui facilite la reconnaissance de la formation et, par conséquent, la mobilité. En ce qui concerne les relations avec les autorités internationales compétentes, il convient également de souligner l'adhésion à l'EurHECA - European Health Competent Authorities et le début de la collaboration institutionnelle avec l'American Physical Therapy Association. 

Au niveau national, nous avons développé notre relation institutionnelle avec d'autres ordres professionnels, entités et organisations pertinentes pour le développement du travail de l'Ordre en faveur de la physiothérapie et des physiothérapeutes, comme par exemple les institutions d'enseignement supérieur, l'Association nationale des jeunes en physiothérapie, l'Association portugaise des physiothérapeutes et l'Union des physiothérapeutes portugais.

L'année a été bien remplie, tous les organes directeurs ayant pleinement exercé leurs fonctions statutaires et il reste, bien sûr, beaucoup à faire.

Nous pensons donc que le travail que nous réalisons au quotidien conduira notre Ordre à des niveaux de modernité et au dépassement des défis.

Le Conseil Général vient d'approuver le plan d'activités et le budget proposés par la Direction, ce dernier avec l'avis favorable du Conseil Fiscal. 

Pour 2023, la création d'un système d'évaluation et d'accréditation de la formation continue et postgraduée, la création du cadre des spécialisations et la préparation des élections des organes régionaux revêtent une importance particulière. Nous commencerons à organiser des réunions mensuelles avec les membres de l'Ordre, afin de leur fournir des conseils personnalisés, dans le cadre des activités du Bureau de soutien aux membres.

Le dialogue avec la nouvelle équipe gouvernementale dans le domaine de la santé et les autres autorités administratives de ce secteur sera intensifié, afin de consolider l'autonomie de gestion et la dignité de l'exercice professionnel des kinésithérapeutes.

Nous continuerons également à être présents pour les citoyens, en promouvant le droit à l'accès direct aux soins fournis par les physiothérapeutes.

Une plus grande visibilité sera donnée aux initiatives visant à lutter contre l'usurpation de fonctions et autres situations non conformes dans l'exercice de la profession, afin de garantir aux usagers des soins de kinésithérapie dispensés par des kinésithérapeutes qualifiés inscrits à l'Ordre.

Je ne souhaite qu'une chose : que la nouvelle année vous apporte la plus grande réussite personnelle et professionnelle et la santé, afin que vous puissiez continuer, avec nous, à travailler à la défense des intérêts généraux des usagers qui se font soigner par les kinésithérapeutes. Votre contribution individuelle est décisive.

Avec estime, j'envoie une accolade fraternelle à tous,

António Lopes

Président de l'Ordre des physiothérapeutes portugais 

Pedro Maciel Barbosa

Physiothérapeute spécialisé de l'unité locale de santé de Matosinhos Sous-coordinateur pour les soins de santé primaires, unité locale de santé de Matosinhos Professeur adjoint invité à l'école de santé de Porto Membre du conseil d'administration de la Fondation pour la santé - SNS Membre du Conseil général de l'Ordre des physiothérapeutes

Carlos Sand

Carlos Areia est physiothérapeute depuis 2013 et a travaillé dans divers hôpitaux, cliniques et clubs au Portugal et au Royaume-Uni. Il a débuté sa carrière académique à l'Université d'Oxford en 2016, où il a dirigé un essai clinique comparant la physiothérapie à la chirurgie dans les lésions du croisé antérieur dans 32 hôpitaux d'Angleterre. En 2018, elle a rejoint le département des neurosciences, où elle a développé ses propres études sur la surveillance à distance des signes vitaux, qui ont été mises en œuvre pendant la pandémie. C'est là qu'il a découvert sa passion pour les données, et en 2022, il a rejoint Digital Science en tant que Data Scientist. Il a obtenu son doctorat au début de cette année et a publié plus de 60 articles dans des revues telles que The Lancet, BMJ et Cochrane, entre autres. Il est également conférencier honoraire à l'Université d'Oxford Brookes et consultant en recherche clinique.

Eduardo José Brazete Carvalho Cruz

Doctorat en physiothérapie de l'université de Brighton, Royaume-Uni. Post-doctorat en épidémiologie à l'École nationale de santé publique de la nouvelle université de Lisbonne.
Coordinateur du bureau d'études et de planification de l'ordre des physiothérapeutes. Professeur coordinateur du département de physiothérapie de l'école de santé de l'Institut polytechnique de Setúbal (ESS-IPS). Président du Conseil technico-scientifique de l'ESS-IPS. Coordinateur du département de physiothérapie de l'ESS-IPS. Chercheur intégré au Comprehensive Health Research Centre (CHRC) (partenariat entre la FCM-UNL, l'École nationale de santé publique, l'université d'Évora, l'Institut de santé mentale globale de Lisbonne et l'hôpital Santo Espírito, île de Terceira, Açores).

Sara Souto Miranda

Sara Souto Miranda est titulaire d'une licence et d'une maîtrise en physiothérapie de l'université d'Aveiro, ainsi que d'un diplôme de troisième cycle en physiothérapie respiratoire pour adultes de la même institution. En 2023, elle a obtenu un double doctorat en sciences de la réadaptation/santé, médecine et sciences de la vie aux universités d'Aveiro et de Maastricht (Pays-Bas) et travaille actuellement en tant que conseillère technico-scientifique au Bureau d'études et de planification (GEP) de l'Ordre des physiothérapeutes et en tant que conférencière invitée à l'Institut Piaget de Vila Nova de Gaia. En tant que membre du laboratoire de recherche et de réhabilitation respiratoire de l'université d'Aveiro (Lab3R), elle a mené des recherches appliquées dans le cadre desquelles elle a évalué et traité des patients souffrant de pathologies respiratoires, en participant à six projets de recherche. Tout au long de sa carrière, elle a publié 19 articles scientifiques dans des revues internationales à comité de lecture avec un facteur d'impact, 1 chapitre de livre et plus de 50 résumés dans des actes de conférence. Elle a été volontaire de recherche au centre de réadaptation Ciro (Centre for expertise in chronic organ failure) aux Pays-Bas, et est actuellement membre de l'équipe de recherche du Ciro. Réseau de méthodologie des lignes directrices de Société européenne de pneumologie. Elle a été honorée par Fondation européenne du poumon e Société européenne de pneumologie pour la réalisation de recherches centrées sur le patient, par la Direction générale de l'enseignement supérieur avec une bourse de mérite pour son master, et par le Centre Ciro avec une bourse pour soutenir la recherche à l'étranger.

Ce site utilise des cookies pour permettre une meilleure expérience utilisateur.
En naviguant sur le site, vous consentez à son utilisation.